Nouvel article : Les transitions de carrières

Avoir de la discipline, et rester focalisé sur ses objectifs
Bienvenue pour moins de stress et plus de bonheur dans votre vie avec comment transformersavie:) : Cliquez ici pour avoir le livre zen et heureux !! qui vous aidera à :
zen et heureux
  • Être plus serein et moins stressé
  • Être plus heureux
  • Être davantage motivé
Note : cet article est une traduction de l’article Career Transitions de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !
CarrièreJ’ai la chance de par ma position de pouvoir voir depuis plusieurs années beaucoup de gens procéder à des transitions de carrière, moi y compris. J’ai remarqué un schéma récurrent très simple que j’aimerais partager avec vous. Ce schéma est si commun que vous pourriez presque y voir une règle.
Pendant la phase de pré-engagement, où les gens envisagent de faire un changement majeur de carrière, ils se concentrent généralement sur les problèmes et les obstacles en face d’eux. Comment est-ce que je vais subvenir à mes besoins et à ceux de ma famille ? Comment est-ce que je peux justifier le fait d’abandonner les progrès que j’ai faits dans mon domaine de travail actuel ? Et si je fais ce changement, et que cela ne fonctionne pas ?
Se concentrer sur les obstacles n’aide pas les gens à procéder à cette transition. Cela ne fait que les paralyser et les laisser coincés. Mais quasiment tout le monde doit traverser cette phase.
En réalité, toutes les personnes qui font un changement de carrière doivent gérer des obstacles. Les détails sont différents pour chacun, mais les schémas généraux sont extrêmement similaires : attachement à l’ancienne carrière et à ses à-côtés, inquiétude quant aux incertitudes à venir, résistance sociale et familiale, manque d’argent pour traverser la période de transition, baisse de salaire, changements en cascade dont un déménagement dans une nouvelle ville, etc. Si vous envisagez une transition de carrière vous-même, il y a peu de chances que vos obstacles soient uniques.
Alors qu’est-ce qui détermine le fait qu’on va s’engager dans cette transition ou qu’on va y rester coincé ? Je vais vous dire que cela n’a rien à voir avec la taille ou la nature des obstacles spécifiques. Les gens ayant beaucoup d’avantages, dont de l’argent en banque et un fort soutien familial, restent coincés tout le temps, pendant que ceux qui semblent avoir toutes les chances contre eux se débrouillent comme si ces obstacles n’étaient même pas là.
La différence, d’après moi, est que ceux qui réussissent cette transition se voient comme davantage capables de surmonter les obstacles sur leur chemin. Leurs ressources intérieures comme la concentration, le désir et l’autodiscipline, compensent leur manque de ressources extérieures. S’ils ont besoin de plus d’argent qu’ils n’en ont, ils trouvent d’autres moyens d’obtenir ce qu’ils veulent. Si leur famille ne les soutient pas, ils disent « Dommage, je ferai avec ou sans votre aide. » S’ils doivent subir une baisse de salaire, ils trouvent un moyen de vivre avec moins et mangent beaucoup de riz.
D’un autre côté, ceux qui restent coincés semblent croire que la réalité extérieure est plus grande et plus forte que leurs ressources intérieures. Par conséquent, ils font rarement une tentative sérieuse. À la place, ils ne font que regarder fixement les obstacles et se plaindre  qu’ils soient là. J’aime particulièrement quand des adultes se plaignent en disant : « Ma femme ne veut pas me laisser lancer ma propre entreprise. » Pendant ce temps, ceux qui ont bien plus d’avantages demandent « Qu’est-ce que je peux faire ? » au lieu de « De quoi puis-je me plaindre ? »
Le développement personnel joue un rôle majeur là-dedans. Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils n’auraient jamais pu réussir à procéder à de telles transitions s’ils n’avaient pas commencé par investir tant d’efforts dans un travail sur eux-mêmes. Cela inclut le développement de la concentration, de la discipline, et la confiance. Quand les gens atteignent le stade de croire que leurs ressources intérieures sont assez fortes pour gérer les obstacles extérieurs, ils vont de l’avant.
Vos ressources intérieures sont comme un muscle. Si vous ne les entraînez pas, elles s’atrophient. Un poids ne semble lourd qu’en fonction de la force de vos muscles. De la même manière, un obstacle ne semble effrayant qu’en fonction de vos ressources personnelles.
Si vous pensez qu’un problème comme ne pas avoir d’argent à la banque ou avoir une famille qui ne vous soutient pas suffit pour vous empêcher de passer à la carrière de vos rêves, reconnaissez que le véritable problème est que vous vous croyez trop faible pour y arriver. Quelqu’un d’autre, qui est fort à l’intérieur, regardera vos problèmes et dira « Tu laisses ça t’arrêter ??? Quelle mauviette ! Je connais un gamin de 12 ans qui pourrait gérer ça facilement. »
Si vous voulez vraiment changer de carrière, l’étape 1 est d’aller voir votre patron actuel et de dire « J’arrête. » Plutôt compliqué, hein ? Mais pour certaines personnes, le simple fait d’imaginer cette scène provoque une montée d’adrénaline. Une fois que vous avez passé cette étape cependant, vous découvrirez assez rapidement l’étape 2. C’est une route directe, garantie, vers un changement de carrière. Les gens font ça tout le temps. Et croyez-le ou non, cela fonctionne vraiment.
Je sais que vos problèmes vous paraissent grands, mais beaucoup de gens ont déjà résolu les mêmes choses dans l’ensemble. Vous pouvez aller dans n’importe quelle librairie et trouver des livres qui expliquent comment ils s’y sont pris. Les solutions physiques étape par étape sont faciles à trouver, mais l’inconvénient est que quasiment toutes nécessitent un certain niveau de force intérieure, de courage, et de discipline. Désolé, mais il n’y a pas moyen d’y couper. Si vous n’avez pas la force de dire « J’arrête » pour une chose que vous ne voulez clairement pas, alors envisagez de développer cette force un peu avant de mourir.
Crédits photo : © freshidea – Fotolia

Vous avez aussi de Steve Pavlina sur Amazon 10 bonnes raisons de ne jamais chercher de travail41LoYD5vJIL._SL160_

Vous êtes votre première richesse, dépassez vos doutes et libérez vous pour vivre une vie épanouissante !!!
Si vous avez aimé ce commentaire pensez à le partager sur Facebook ou Twitter. Pensez aussi à laisser un commentaire sur le blog ! ! ça fera plaisir à ceux qui nous suivent, ça vous fera plaisir et ça me fera plaisir aussi, bref tout le monde sera heureux ! !

Olivier Roland

Une nouvelle publication d’Olivier Roland : Les transitions de carrière a été publiée sur le blog Devenez Meilleur » Devenez Meilleur

View original post

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s