Se comparer aux autres : un crève-coeur cruel

Bienvenue pour moins de stress et plus de bonheur dans votre vie avec comment transformersavie:) :Cliquez ici pour avoir le livre zen et heureux !! qui vous aidera à :

zen et heureux

  • Être plus serein et moins stressé

  • Être plus heureux

  • Être davantage motivé

 Note : cet article est une traduction de l’article The Heartbreaking Cruelty of Comparing Yourself to Others de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Se comparer aux autresNous faisons tous cela : nous regardons ce que font les autres et souhaitons le faire aussi.

Ou, alternativement, nous nous moquons de ce qu’ils font et les jugeons, et nous considérons que nous sommes meilleurs.

Un de ces comportements nous fait nous sentir mal, l’autre nous fait nous sentir supérieur.

Aucun des deux ne nous rend heureux.

Prenons quelques exemples rapides.

Exemple 1 : aller sur Instagram

Je n’utilise pas Instagram, mais les membres de ma famille oui, et je vois le genre de choses qui y sont postées : des gens qui vont à des fêtes, à la plage, qui prennent un super dîner, qui voyagent, qui vont courir, qui font du yoga… qui ont en général une vie incroyable.

Si vous allez voir ça régulièrement, cela serait facile de comparer votre vie ennuyeuse (à regarder votre téléphone) aux vies incroyables de vos amis. Pourquoi n’en faites-vous pas plus ? Pourquoi ne mangez-vous pas des trucs plus beaux ? Pourquoi ne faites-vous pas plus de sport ou de voyage ou tout autre chose que vous ne faites pas en ce moment ? Pourquoi n’avez-vous pas un plus beau corps ?

Mais la comparaison n’est pas juste, évidemment. Ils ne postent pas de photos d’eux-mêmes quand ils font des choses plus normales, notamment le fait d’être assis à regarder leur téléphone. Ils ne postent pas leur anxiété ou leur ennui, leurs engueulades et leur procrastination, leur insécurité.

Mais même si vous faites une comparaison à l’identique – vos meilleurs moments par rapport aux autres – quelle est l’utilité ? Est-ce que les meilleurs moments de votre vie ont besoin d’être meilleurs que ceux de tous les autres ? Pourquoi ça ?

Est-ce que les meilleurs moments déterminent notre bonheur ? Est-ce qu’ils nous montrent ce qu’est la vie ?

Non : le bonheur vient de l’appréciation de ce qu’il y a devant vous, sans espérer faire autre chose. Vous découvrez ce qu’est la vie en y faisant plus attention, sans souhaiter vivre un fantasme.

Nous n’avons pas besoin d’être meilleur que n’importe qui d’autre : nous avons simplement besoin d’aimer là où nous sommes, ce que nous faisons, et qui nous sommes. C’est ce qui compte.

Les comparaisons ne nous rendent pas plus heureux et ne nous font pas apprécier davantage la vie ; ils nous font nous sentir terriblement mal. Et c’est un vrai crève-cœur.

Exemple 2 : juger quelqu’un d’autre

Disons que j’ai travaillé dur pour changer mes habitudes, pour arrêter de fumer, et que je me suis mis à faire du sport régulièrement et à manger bien plus sainement. J’ai travaillé dur pour devenir une personne saine, et j’en suis fier.

Puis je vois quelqu’un d’autre en surpoids, qui mange mal tout le temps, qui fume et qui ne semble pas faire de sport régulièrement.

Une réaction habituelle est de voir cette personne en surpoids et de la juger : pourquoi n’arrête-t-elle pas de manger toutes ces cochonneries ? Pourquoi ne va-t-elle pas marcher, ou manger des légumes ? Ils n’ont aucun self-control ! On peut les blâmer d’avoir ces problèmes.

Alors nous les jugeons, et en comparaison nous nous sentons supérieurs car nous n’avons pas toutes ces mauvaises habitudes. Mais cela ne nous rend pas heureux : juger quelqu’un d’autre a pour seule conséquence de nous faire les détester. Ce n’est pas du bonheur ; nous secouons la tête de dégoût.

Nous souhaitons qu’ils soient davantage comme nous, et nous pourrions même être frustrés qu’ils n’agissent pas pour faire quelque chose de bon pour eux-mêmes.

Nous n’en apprécions pas plus la vie pour autant ; nous souhaitons qu’elle soit différente, et nous sommes frustrés que ce ne soit pas le cas.

À la place, nous pourrions envisager d’essayer de comprendre cette personne. N’avons-nous jamais lutté avec nos habitudes ? Ne nous sommes-nous jamais sentis mal personnellement ? Bien sûr que si.

Nous savons ce que ça fait de traverser des difficultés, de se sentir sans espoir, de ne pas penser que nous pouvons changer. Nous ne savons pas ce que ça fait d’être cette personne, mais nous pouvons peut-être imaginer qu’elle souffre, et nous pouvons souhaiter mettre fin à leur souffrance.

Les deux habitudes

Dans les deux cas, les comparaisons nous font nous sentir mal vis-à-vis de nous-mêmes et des autres. C’est un crève-cœur, parce que nous sommes de bonnes personnes, et qu’eux aussi. Ce n’est qu’avec cette comparaison que nous transformons ce qui est merveilleux en quelque chose de cruel.

Je propose deux habitudes pour remplacer la comparaison :

  1. Appréciez l’endroit où vous êtes. Au lieu de regarder les vies des autres, voyez ce qui est bon en face de vous. En vous. Appréciez chaque moment, un moment à la fois, et soyez heureux là où vous êtes. Quand vous vous attrapez à comparer votre vie à celles des autres, transformez le moment en face de vous et trouvez des moyens de l’apprécier.
  2. Cherchez à comprendre, pas à juger. Quand vous êtes frustré par les autres, ou que vous les jugez, essayez plutôt de les comprendre. Traversent-ils un moment difficile ? Sont-ils frustrés ? Tristes ? En colère ? Désespérés ? Savez-vous ce que ça fait ? Quand nous comprenons une personne, nous nous débarrassons du jugement.

Avec ces deux stratégies, notre cœur est au bon endroit. Et nous nous débarrassons de la cruauté des comparaisons, les voyant comme incroyablement inutiles.

Par Olivier Roland

Crédits photo : © psdesign1 – Fotolia

Vous êtes votre première richesse, dépassez vos doutes et libérez vous pour vivre une vie épanouissante !!!

Si vous avez aimé ce commentaire pensez à le partager sur Facebook ou Twitter. Pensez aussi à laisser un commentaire sur le blog ! ! ça fera plaisir à ceux qui nous suivent, ça vous fera plaisir et ça me fera plaisir aussi, bref tout le monde sera heureux ! !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s